• Les rapaces de Frank Norris

    Roman réaliste américain, écrit en 1899, Les rapaces nous raconte l’histoire d’un ancien chercheur d’or, McTeague arrivant à San Francisco pour s’y installer en tant que dentiste (cours pris en accéléré avec un charlatan).... Drôle de personnage, à la force colossale, à l’esprit lent, mais doué d’un sixième sens à l’arrivée du danger.

    Les rapaces de Frank Norris

    L’histoire d’une ascension sociale (je vous passe les détails de sa vie dans Polk Street, vie de l’immeuble, amitiés, fiançailles, mariage, loto...) qui à force d’ambition et d’avidité deviendra l’histoire d’une chute, vertigineuse ! Roman réaliste donc, politique (le capitalisme dans toute sa splendeur à l’heure des premières crises économiques) mais aussi teinté de fatalisme et moralisme.

    Des descriptions qui marient plume et pinceau, avec ironie et violence. À lire absolument selon la formule !

    La dernière partie est un retour à la mine (vous l’aurez compris c’est un roman tout en or doré !) au coeur de la Vallée de la Mort, et je ne résiste pas à ce petit extrait :

    "Il faisait un temps admirable. Le ciel n’était qu’une immense voûte bleue, qui pâlissait aux abords de la terre. A perte de vue, à l’est et au nord-est, se déployait le désert blanc, dépouillé, inhospitalier, palpitant et frémissant sous le soleil, sans la moindre roche ni le plus maigre cactus pour en rompre l’implacable monotonie. Au loin, il prenait mille teintes délicates : mauve, rose, orange pâle. A l’ouest, s’élevait la chaîne de la Panamint, pauvrement parsemée d’armoise grise ; la terre et le sable étaient jaunes, ocres, ou d’un rouge sombre ; et les vallées et canons formaient çà et là des taches d’ombre d’un bleu intense. Il paraissait étrange qu’une telle aridité pût être si riche en couleurs : rien n’était plus beau que le rouge profond de ces crêtes, ourlées d’ombres violettes, se détachant violemment sur la blancheur de l’horizon."

     

     Les rapaces de Frank Norris.

    Traduit de l'américain par Françoise Fontaine.

    Edition Agone. 22 €

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :